Impôt sur les loyers : quels conseils suivre ?

Vous êtes propriétaire d’un bien locatif ? Vous avez donc le paiement de l’impôt sur vos loyers comme obligation annuelle. Les montants de cette imposition dépendent essentiellement du régime choisi ; régime réel ou régime micro- foncier.

Pour la location d’un bien locatif nu (non meublé) vous avez le choix pour la déclaration d’impôts sur vos loyers, entre le régime micro-foncier ou le régime réel. La différence entre ces deux régime consiste dans :

  • La déclaration des montants de vos loyers
  • l’abattement par l’administration fiscale
  • les taux du prélèvement social (PS) et de l’impôt sur les revenus (IR)
  • Les charges déductibles (la taxe foncière, les travaux d’entretien, les intérêts d’emprunt).

Vous souhaitez avoir plus de détails et davantage d'informations sur le calcul de l’impôt sur les loyers ? On vous suggère de consulter notre site internet suivant : https://www.micro-foncier.com.

Nos meilleurs conseils

Si vos charges foncières sont élevées, il est préférable de choisir le régime réel au lieu de choisir le régime micro-foncier, même s’il vous donne un abattement de 30% du montant déclaré de vos revenus locatifs. Comme ça vous allez gagner au niveau d’impôts et vous auriez aussi un gain systématique au niveau des prélèvements sociaux.